2018 : NEW BEGINNING

Bon, nous sommes le 28 janvier, il n’est pas trop tard pour vous souhaitez une superbe année. La mienne n’a pas trop mal commencé pour ne rien vous cacher. Il suffit de ne garder que le positif. Et c’est l’objet de mon premier post 2018 : l’optimisme.
Vous aussi? Ça tombe bien, alors cet article est pour vous …

d99ff058637b66252d781adbccfcc9bc

Il suffit de bien me connaitre pour bien percevoir la révolution de cet article. Moi optimisme? Pour les autres oui. Pour moi c’est une autre histoire. Je dirais qu’en étant un peu trop dans l’introversion, je m’y perds un peu parfois (beaucoup). Alors rien que d’écrire ce post me coûte car je sens trop bien dans quoi je m’engage (vous me le rappellerez dans trois mois !).
Pour vous exposer les choses, je suis de nature optimiste. Toujours. J’essaie de tirer la vie vers le haut. Je sais que rien ne dure éternellement, que chaque chose a une fin. On parle d’ailleurs toujours des bonnes choses. Et les mauvaises, on en parle? Elles ne sont pas éternelles heureusement. A nous d’être patient le plus souvent…. Ou de prendre notre courage à deux mains…. C’est là où je perds mon optimisme : mon satané courage.

Je passe mon temps à lire des conseils de vie sur des blogs, des biographies de personnes qui ont pris le temps de se poser et de se questionner. Et pour rien vous cacher je trouve cela fabuleux. J’envie leur facilité à se livrer, à mettre des mots sur leurs pensées positives.
Je bois leur conseil qui résonne en moi : « t’es pas d’accord avec elles? ». J’aurai pu les écrire. Vous aussi. Il suffit simplement de se poser la question deux secondes (bon, peut être un peu plus). Alors allons-y !

Entreprendre
Pour qui? Pour soi? 

Mais comme beaucoup, je reste paralysée. Alors cette année, j’ai envie (besoin) de me prendre par la main comme je le ferai pour une amie. Avec indulgence et bienveillance. C’est souvent le regard trop dur que l’on se porte qui nous empêche d’avancer.

« Tu es l’ami de toi même. »
(quelqu’un n’a pas dit ça un jour?)

La peur de faillir, de se tromper, de douter, de reculer, de voir la porte se fermer, etc. Il y  a des tas de peur qui nous oppresse et nous plonge dans une inhibition totale. Ce sont toutes ces peurs et ce regard strict que je me porte qui m’empêche aujourd’hui de me laisser porter … et de dire oui à mon optimisme.

 

L’optimisme, c’est nous…
et le regard que nous nous portons.

Il y a quelques temps, je vous parlais de mon hypersensibilité, et il faut dire que vos retours ont été incroyables ! J’ai assumé mon post, sans penser aux éventuels retours. Et je n’ai eu que des messages positifs… C’est primordial de s’assumer. Dans ses choix, ses convictions, ses envies. Et de les mettre en pratique. Il ne peut pas y avoir que de mauvais retours, impossible.

Alors essayons ! Croyons en nous-même…

9e6291aaa910d1c0aba0c35edc2f29ea

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :